AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Le Monde Sorcier des pays de l'Est

MessageAuteur
MessageSujet: Le Monde Sorcier des pays de l'Est Mar 08 Avr 2008, 16:14


{monde} Sorcier.
______________RUSSE



Origines
    Fondée par des Vikings venus de Scandinavie (les varègues en russe), la Russie forme un état peu structuré dont les sujets sont les tribus de Slaves orientaux vivant dans la région et qui seront progressivement conquises. Les princes Varègues, Sorciers respectés, qui dirigent ces principautés et ont la propriété éminente de la terre, emploient une armée composée de boïards, qui deviendront progressivement de riches propriétaires terriens, puis feront l'essence de la noblesse Sorcière. Ils règnent sur une masse de paysans Sorciers et Moldus confondus, et à cette époque, généralement libres.

    En 1226, un nouveau peuple nomade guerrier venu de Mongolie, appelé Tataro-Mongols, attaque les principautés. Les populations sont massacrées ou réduites en esclavage, les Sorciers s'exilent dans un univers surprotégé et se coupent complètement des Moldus. La horde Tatare, menée par Batû-Khan,voulut dévaster Kitej-grad dans la région de Nijni Novgorod, mais la ville Sorcière se plongea au fond du lac Svetloïar. Depuis lors, elle est invisible, mais les légendes Moldues racontent que de temps en temps on peut encore entendre la sonnerie de ses cloches.


Aleksandre Nevski
    Le nord-ouest du pays se trouve menacé à la même époque par des envahisseurs venus de l’ouest. Les Suédois traversent la mer Baltique et cherchent à pénétrer dans les territoires de Novgorod ou les Sorciers se sont installés. Une armée suédoise débarque sur les rives de la Neva en 1240 et le prince Aleksandre, Sorcier de sang pur ayant pour but officieux de regner sur les Moldus autant que sur les Sorciers, prend la tête d’une armée pour les repousser. Il défait totalement les Suédois et est dès lors appelé Aleksandre Nevski, c’est-à-dire « de la Neva ». Deux années plus tard, les chevaliers Teutoniques s’avancent à leur tour en provenance de l’ouest mais Alexandre Nevski fait traverser à son armée les eaux gelées du lac Peïpous et met les envahisseurs en déroute, amenant peu à peu son projet à exécution.

    Continuellement sur ses gardes à l’ouest, Aleksandre Nevski préfère éviter le risque d’une invasion venant du sud et adopte une politique de soumission envers la Horde d’Or et de conciliation avec le khan tandis qu'il continue de régner en maître sur le monde Sorcier depuis Kitej-Grad. En 1246, il succède à son père André II comme grand-prince de Novgorod et, en 1252, il est investi par le khan comme grand-prince de Vladimir et Souzdal. Les Boïards Sorciers suivent peu à peu son exemple et prennent la place et le titre de Grands Princes, paient un tribut et se considèrent comme vassaux des Tatars en attendant leur heure.

    Du XIIIe au XVIe siècle, les Ducs de Moscovie et descendants d'Aleksandre Nevski, se montrent astucieux et travaillent en association étroite avec les khans pour annexer progressivement toutes les autres principautés et créer la Russie. Sous le règne d'Ivan III, la Moscovie se libère du joug des Mongols.


Ivan IV
    Ivan IV dit "le Terrible" est le premier prince à se faire désigner sous le titre de Tsar par les Moldus ET Sorciers (d'où le titre de Tsar de toutes les Russies porté par le souverain de l'empire). En 1547, il épouse Anastasia Romanovna, Sorcière de sang pur de la famille des Romanov et parachève ces conquêtes en s'emparant des principaux khanats mongols mais il perd l'accès à la mer Baltique face à une coalition de l'Empire suédois avec la Pologne et la Lituanie. Désormais l'expansion de la Russie vers l'est n'a plus d'obstacle sérieux. La colonisation par les paysans russes du vaste bassin de la Volga et de l'Oural prend son essor. Des paysans et fugitifs, les cosaques, s'installent sur les marges et s'organisent en "armée" tout en jouant les rôle de pionniers et de garde-frontières.

    En novembre-décembre 1564, se déroule la « comédie des abdications » : Ivan IV annonce aux Moldus qu’il a abdiqué et quitte Moscou avec une partie de la cour ; mais quelques semaines plus tard, sous la pression populaire, il accepte de remonter sur le trône après s’être assuré un pouvoir absolu que les Tsars Sorciers garderont jusqu'à nos jours... En 1565, il s’attribue la moitié de la Moscovie comme propriété personnelle et la redistribue à ses partisans Sorciers en récompense de services rendus à titre personnel ou militaire, établissant ainsi un nouveau corps de fonctionnaires, une sorte de « noblesse de service » qui lui est toute dévouée. Lorsque les Nobles Moldus, mécontents de la diminution de leur puissance, complotent contre lui, Ivan IV n’hésite pas à les mater dans une répression sanglante, ce qui lui vaut le surnom d’Ivan le Terrible.

    Souvent excessif et cruel, Ivan IV fonde une Russie forte et crée un modèle de pouvoir suprême pour les Tsars.


Troubles
    A la mort d’Ivan IV, le Terrible en 1584, le royaume passe à son fils Fédor, un simple d’esprit, cracmol, d’une piété excessive. Dominé pendant son règne par Boris Goudounov, descendant d’un prince Moldu. En 1591, Dimitri, dernier fils d'Yvan le Terrible, âgé d’une dizaine d’années, disparaît mystérieusement. Boris est soupçonné de son assassinat et se fait couronner Tsar à la mort de Fédor, en 1598.

    Dès le début du XVIIe siècle, le bruit court que le Tsarévitch Dimitri est vivant. Grégoire Otrepiev, un moine défroqué qui se présente comme Dimitri ayant miraculeusement échappé à ses assassins se proclame Tsar à la mort de Boris. Prenant immédiatement des mesures en faveur des paysans, il mécontente les Boïards qui l’assassinent et rendent le trône au prince, « Tzar des boyards ». Dans le même temps, le roi de Pologne Sigismond III, espérant lui aussi s’emparer du trône russe, envahit le pays par l’ouest et réussi à atteindre le jeune Tsar. Le trône vacant, un groupe de Boïards propose la candidature de Ladislas Vasa, Sorcier et fils de Sigismond III, qui se fait élire Tzar et entre dans Moscou accompagné par une armée Polonaise. Le pays tout entier est alors en proie à la guerre civile, autant chez les Sorciers que chez les Moldus.

    Un véritable sursaut patriotique se produit : Kouzma Minine, un boucher de Kitej-grad, réussit à lever au nord-est de la Russie une armée populaire, dont le prince Pojarski prend le commandement. Soutenue par les cosaques (Aurors), cette armée marche sur Moscou et en expulse les Polonais en 1612. En 1613, Michel Romanov, petit-neveu d’Anastasia Romanovna, la veuve d’Ivan le Terrible est élu Tsar.
avatar

Valkyrie
Дdмiиisтяaтяicε



Messages : 586
Clan : Dieux
Particularité(s) : Porte une armure, se trouve à l'intérieur du miroir.
Caractère : Martiale

xXx
Esquive:
7/7  (7/7)
монетα:
1000/1000  (1000/1000)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Monde Sorcier des pays de l'Est Mar 08 Avr 2008, 16:14

Les Romanov
    Bien que le mécontentement social ait été l’une des principales caractéristiques du Temps des Troubles, aucune réforme importante n’est entreprise. Au lendemain de cette période de chaos, les premiers Romanov trouvent un pays en ruine, complètement désorganisé, amputé d’une partie de son territoire et de 50 % de sa population Moldue. Ils ont devant eux une immense tâche de pacification et de reconstruction. Lorsque Michel III décède, en 1645, il laisse à son fils un pays dans une position encore difficile mais qui est moins catastrophique que lorsqu'il hérita du pouvoir. Le règne d’Alexis - dit le Paisible, son fils voit le ralliement au royaume des cosaques qui ont secoué le joug polonais en 1653 et l’exploration de la Sibérie.

    C’est sous le règne de Fedor III (1676-1682), fils et successeur d’Alexis Ier, que la construction de l'Institut de Sorcellerie est commencée. Les jeunes Sorciers ont besoin d'un apprentissage rigoureux, à l'instar des écoles de Sorcellerie de l'occident. Il faut prouver que les jeunes de l'Est peuvent devenir aussi, sinon plus, doués que ceux d'occident. L'enseignement de la magie devient obligatoire pour tous les Sorciers Masculins d'ascendance noble. Ils doivent non seulement être formés à la Sorcellerie, mais rompus à la direction. Ils devaient être aptes à régner et savoir diriger un peuple, autant Sorcier que Moldu. Fedor III meurt sans héritier, et son demi-frère, Pierre, futur Pierre Ier le Grand, est désigné Tsar. Mais la demi-sœur aînée de Pierre, Sophie Alexeïevna, réussit à faire nommer co-tsar son frère, le faible d’esprit Ivan V, tandis qu’elle prend le titre de régente. Après l’échec de ses tentatives pour priver Pierre Ier de son droit au trône puis de le faire assassiner avec sa mère.

    En 1689, Pierre Ier le Grand, âgé de 17 ans, renverse la régence de sa sœur et neutralise son frère. Patriote, son seul but est la grandeur de la Russie Sorcière et il n'hésite pas à abuser de son pouvoir sur les deux peuples pour ce faire. Il réorganise les armées, modernise l’industrie Moldue et ouvre les portes de Durmstrang en Sibérie. A sa mort en 1725, suit une période d’intrigues et de coups d’état de la noblesse qui se termine en 1741, à l’avènement d’Elizabeth, fille de Pierre le Grand. La noblesse russe Sorcière retrouve tous ses privilèges dans les deux mondes, surtout celui de posséder des domaines avec des serfs Sorciers et Moldus dont ils sont les maîtres absolus.

    Catherine II, souveraine éclairée au début de son règne, arrête toutes ses réformes après une révolte paysanne Sorcière. En conséquence, elle octroie à la noblesse des privilèges exorbitants qui ont pour conséquence une aggravation de la misère et des conditions de vie des serfs Sorciers comme Moldus. Son fils Paul Ier prend tout d’abord le contre-pied de la politique de sa mère. La Révolution française l’inquiète, il ouvre la Russie aux émigrés Sorciers français, puis brusquement s ‘emballe pour Bonaparte. Sa politique absurde le conduit à une abdication en faveur de son fils Alexandre Ier qui donnera aux propriétaires la possibilité d’abolir leurs serfs Sorciers ou Moldus. (Ce qui ne sera que peu suivit par les Boïards, plus soucieux de leurs propres privilèges que par le bien être de peurs gens).

    La confusion pour la succession d’Alexandre Ier a encouragé les sociétés secrètes. La révolte d'une partie des Boïards, jeunes officiers nobles libéraux, à St Petersbourg en décembre 1825, a pour objectif d’écarter du trône Nicolas Ier, autocrate convaincu et de lui préférer le Grand Duc Constantin connu pour ses idées libérales. Ils comptent ensuite imposer au tsar une constitution et l’abolition du servage mais le complot échoue.

    Nicolas Ier devient Tsar mais manquait complètement de l'ampleur spirituelle et intellectuelle de son frère Alexandre. C'était un colosse très autocratique, surnommé par les Sorciers du peuple "Nicolas la Trique". Conservateur convaincu, il instaura la séparation totale des peuples Sorciers et Moldus. Seule la Noblesse se garde le privilège de régner sur les deux peuples qui n'ont dès lors plus aucun contact entre eux. Les Sorciers sont oubliés par les Moldus et ces derniers sont décrits comme barbares sauvages et dangereux. C'était un Sorcier qui aimait s'entourer de Sorciers qu'il utilisait comme envoyés spéciaux pour faire appliquer sa politique dans les provinces Moldues. Formé à la discipline à Durmstrang, il voulait que ses ordres fussent exécutés rapidement. Le respect de la hiérarchie et de la discipline entraîna chez lui la volonté de défendre l'ordre établi et repousser ainsi l'esprit de la révolution. Mais c'était là une illusion.

    Alexandre II succède à son père en 1855 et s’inspire du libéralisme occidental et affranchit les serfs. Cependant, si le peuple Sorcier, effrayé par les évènements Moldu, continue de baisser la tête, le peuple Moldu demande de meilleures conditions de travail et les minorités plus de libertés. Lorsque les radicaux se forment en sociétés secrètes, Alexandre prend de sévères mesures répressives pour faire face à l'agitation révolutionnaire qui commence à gagner le pays et adopte une politique absolutiste. Il succombera suite à un assassinat en 1881 avant d'avoir pu octroyer une constitution à son peuple.

    Contrairement à son frère, Alexandre III ne voit de salut pour la Russie que dans l’autocratie, le nationalisme et l’orthodoxie. Il annula la constitution avant même sa publication et indiqua dans le manifeste annonçant son accession au trône qu'il maintiendrait l'autocratie héritée de ses ancêtres sans aucune concession. Souverain rétrograde, il fit surveiller étroitement les " révolutionnaires " Moldus, la presse est bâillonnée, contrôlée et chaque contact entre le monde Sorcier et Moldu devient passible de mort.


Nikolas II, Raspoutine & le Diable
    Nicolas II accède au trône en 1894. L’agitation révolutionnaire Moldue dépasse Nicolas II. Trop imprégné du monde Sorcier, mal préparé à assumer ses fonctions, il est considéré comme un homme faible, sans volonté, subissant constamment l'influence de son épouse (à laquelle il voue un amour sans faille), de ses conseillers, ou encore de son entourage plus large (comme Raspoutine). Jugé entêté comme tous les faibles, incapable de refus, il était trop délicat et bien élevé pour se déterminer grossièrement et, plutôt que refuser, préférait se taire. Il se laisse dominer par sa femme, elle-même troublée par son entourage et plus spécialement par le moine Raspoutine. Nicolas II se considérait comme le maître absolu de la terre russe et entendait dès son avènement poursuivre la politique menée par son père, fondée sur le maintien de la monarchie Absolue, qu'il avait juré lors de son couronnement de défendre. Le 22 janvier 1905, une manifestation pacifiste d’ouvriers Moldus est réprimée dans le sang. En février 1917, le mécontentement populaire Moldu est à son comble, la grève générale entraîne l’insurrection des troupes. Nicolas II est contraint d’abdiquer le 2 mars 1917 tandis qu'un gouvernement provisoire est nommé par les Moldus.

    Raspoutine avait fait une prédiction au Tsar : « Je mourrai dans des souffrances atroces. Après ma mort, mon corps n'aura point de repos. Puis tu perdras ta couronne. Toi et ton fils vous serez massacrés ainsi que toute la famille. Après le déluge terrible passera sur la Russie. Et elle tombera entre les mains du Diable. »

    Un nom revenait de plus en plus régulièrement chez les ennemis de la couronne ces dernières décennies. Grindelwald. Un puissant Mage Noir renvoyé de Durmstrang des années plus tôt.

    Malgré les suppliques de Raspoutine, ami et confident de la famille Impériale, le Tsar et les siens ne quittent pas le pays et se coupent du monde Sorcier afin de le protéger. Grindelwald veut le pouvoir. Il est dangereux et les Moldus incontrôlables. Le Tsar Nicolas II abdique pour Mikhail, son frère cracmol et la famille impériale est transférée à Iekaterinbourg. Quand à Raspoutine, Grindelwald orchestra sa mort dans un complot qui consistait à l'empoisonner, mais le Sorcier s'y étant préparé, avait pris de petites doses de poison tous les jours afin que son corps s'y habitue. Il résista donc et fut tué par trois balles de pistolet alors qu'il tentait de s'enfuir. Son corps fut ensuite jeté dans un puit de glace. Grindelwald, grâce à un impero pratiqué sur Lenine, ordonne en 1918 le massacre de la famille Impériale dans la villa Ipatiev, dans des conditions effroyables. Tous les Sorciers présents sont exécutés ainsi que les partisans des Romanov.

    Mais deux des cinq enfants avaient survécu. Les deux plus jeunes. Les deux Sorciers, le tsarévitch Alexei et sa sœur Anastasia. Tout juste revenue de Durmstrang, la jeune fille réussi à se protéger tandis que l'ancien Tsar s'interpose devant son fils. Les deux enfants réussissent à fuir et sont récupérés par un couple de vieux Moldus.

    Le temps passe et le pouvoir de Grindelwald augmente. Le peuple Sorcier est en pleine crise et les années noires commencent. Les créatures sont exterminées, les résistants sont traqués et qui ne se soumet pas au Mage Noir voit sa famille exécutée. Ce n'est qu'en 1945, après avoir été vaincu par Dumbledore, que Grindelwald est envoyé à Nurmengard, prison qu'il a lui même fait construire quelques années plus tôt pour y enfermer les Boïards et Sorciers contestant son autorité. Il sera finalement tué par Voldemort lui-même, à la recherche d'une certaine baguette de Sureau disparue des années de cela.

    La même année, les deux enfants de Nicolas II sont ramenés à Kitej-grad où Alexei est couronné Tsar. En 1984, il ouvre les portes de l'Institut de Sorcellerie aux Sorciers issus de Moldus. Le monde Sorcier et Moldu ne doit faire qu'un à nouveau. Mais son fils, Nicolas III est rapidement grisé par sa puissance et la rancœur de la révolution le rend haineux des Sang Souillés. Ils doivent payer pour le massacre des siens.


Monde Actuel
    Veran Ier succède à son père en 1992 et si la monarchie absolue est toujours de rigueur dans le monde Sorcier, le Tsar est apprécié par son peuple. Pour sa douceur et sa magnanimité, jointes à un courage sans ostentation et à un vif sentiment de patriotisme l'ont placé dans l'estime de ses sujets, bien plus haut que tous les empereurs l'ayant précédé sur le trône. Les Sorciers étant si peu habitués à tant de mansuétude et de grandeur d'âme que, vaincu par le prestige d'une si noble nature, ils conçurent pour leur souverain cette affection enthousiaste qu'inspirent les hommes véritablement grands par l'intelligence et par le cœur.

    L'affranchissement du peuple Sorcier est encore à ce jour la noble utopie du Tsar Veran I et plusieurs actes décisifs ont prouvé que tôt ou tard sa volonté s'accomplirait. Une recrudescence de tyrannie de la part des Boïards amène chez l'empereur un redoublement de généreuse piété pour le peuple. Des faits horribles, presque incroyables ont éveillé la sollicitude du souverain pour les victimes. Des mesures générales sont prises pour donner une tardive sécurité au peuple mais le Tsar n'ignore pas que ces concessions aux opprimés lui attirent l'animosité des oppresseurs. Les Boïards, froissés dans leurs intérêts et leur amour-propre ne pardonnent point ces attaques à leurs antiques privilèges. Ils murmurent et forment des projets de vengeance dont le Tzar ne tient pas compte, bien résolu à poursuivre l'œuvre d'émancipation rêvée par son bienfaisant génie.

    Du côté du peuple, la colère gronde. Peu à peu, suite à l'arrivée de Sorciers issus de Moldus à Kitej-Grad, les comportements évoluent, s'ouvrent vers l'extérieur. Le peuple se rend compte de la réalité qui l'entoure et si certains restent confiant envers le système qu'ils ont toujours connus, d'autres ont soif de liberté...


« L'ADVERSAIRE D'UNE VRAIE LIBERTÉ EST UN DÉSIR EXCESSIF DE SÉCURITÉ
.
avatar

Valkyrie
Дdмiиisтяaтяicε



Messages : 586
Clan : Dieux
Particularité(s) : Porte une armure, se trouve à l'intérieur du miroir.
Caractère : Martiale

xXx
Esquive:
7/7  (7/7)
монетα:
1000/1000  (1000/1000)

Revenir en haut Aller en bas

Le Monde Sorcier des pays de l'Est

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Durmstrang :: Hors Jeu ::  Histoire du Pays et de l'Institut :: Histoire du Pays-